Faut-il arrêter de manger des animaux ?

Publié le par Sophie

Faut-il arrêter de manger des animaux ?

Que l'on soit choqué par les nombreux reportages/livres/photos/documentaires/interview/films qui dénoncent la cruauté envers les animaux dans les abattoirs, leurs piètres conditions de vie dans les élevages industriels, effaré par la pression de notre mode de vie carnivore sur la planète, déstabilisé par la déforestation, la destruction de la biodiversité, l'émission de gaz à effet de serre..., avouez qu'on est en droit de se poser des questions.

Sans être vegan, fleur bleue, hippie ou un écolo fanatique, il suffit de se pencher un peu sur la question très en vogue en ce moment pour se rendre compte que notre consommation effrénée de viande et de produits laitiers issus de l'agriculture intensive est en train de nous mener à la catastrophe. Pensez donc, aujourd'hui 60 milliards d'animaux sont tués chaque année de par le monde uniquement pour notre usage alimentaire et 75% des terres agricoles dans le monde servent à élever du bétail.

Comme le rappelle Aymeric Caron dans "No steak", d'ici 2050, nous serons près de 10 milliards d'individus sur Terre et nos ressources en terres et en eau ne suffiront plus pour nourrir tout le monde et poursuivre selon le modèle d'alimentation carnée actuel. Que se passera t-il alors ? Assisterons-nous à des scènes de pillage, des raids et autres opérations de saccage pour trouver de la nourriture ? Oui, oui, je sais vous vous dites "elle regarde trop de séries sur Netflix ou de films-catastrophe" mais n'empêche ça fait froid dans le dos...

En poursuivant mes recherches sur le sujet, je suis tombée sur le livre "Comment j'ai arrêté de manger les animaux" qu'Hugo Clément présente très bien dans la vidéo accessible en cliquant sur le lien ci-dessus. En découvrant les chiffres affligeants du monde de la viande et du poisson, ce journaliste sensible à l'environnement a décidé de devenir végétarien pour sauver la planète.

Trois millions d'animaux abattus tous les jours en France, 2.500 milliards de poissons tués tous les ans dans le monde, 15.000 litres d'eau sont nécessaires pour produire 1kg de viande bovine, l'élevage représente 14.5% du total d'émissions de gaz à effet de serre soit plus que les transports... Autant de chiffres accablants qui font tourner la tête !

J'aime beaucoup la viande et ne serai pas prête à m'en passer mais je peux très bien réduire ma consommation, changer mes habitudes si cela permet de sauver la planète. De plus, comme le souligne Hugo Clément "refaire le lien entre le contenu de son assiette et l'animal" devrait aider tout un chacun à avancer dans ce sens. Personne n'irait, en effet, manger son lapin, son chat ou son chien par exemple... De même, si un lien affectif est tissé avec les veaux, les poules ou les cochons qu'on élève, on aura du mal à les manger !

Pour aller plus loin :

- Cowspiracy : The sustainability secret - Site officiel : https://www.cowspiracy.com
- Documentaire " Faut-il arrêter de manger des animaux" de Benoît Bringer - Greenpeace Film Festival
- No steak - livre d'Aymeric Caron
- Comment j'ai arrêté de manger les animaux - livre de Hugo Clément

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article