Les babayagas, comment vieillir autrement ?

Publié le par Sophie

En hommage à toutes les grands-mères du monde célébrées le 06 mars prochain, j'ai choisi de vous parler aujourd'hui de la Maison des Babayagas, anti-maison de retraite destinée aux femmes âgées à faibles revenus qui a vu le jour, en 2013, à Montreuil, grâce à la militante féministe Thérèse Clerc.

La Maison des Babayagas qui tire son nom de la vieille sorcière des contes russes est une résidence autogérée, citoyenne et écologique qui privilégie l'autonomie et la démocratie participative. Ainsi, chaque résidente bénéficie de son propre appartement et partage des espaces communs où matériel et ressources sont mutualisés. Activités tournées vers l'extérieur, repas de quartier, ateliers de dessin, soirées à thème, débats... viennent rythmer la vie de la joyeuse petite communauté solidaire.

J'adore ce concept original et innovant qui offre une belle alternative aux maisons de retraite classiques. Face au vieillissement généralisé de la population en Europe et ailleurs, nul doute que l'idée fera des émules... Depuis 2013, en effet, de nombreux projets similaires ont déjà fleuri un peu partout (résidences seniors, habitat intergénérationnel partagé et participatif, bungalows, chalets médicalisés dans votre cour ou votre jardin) et c'est tant mieux ! J'aime l'idée de vieillir sereinement ensemble, de s'entraider et par là-même de changer le regard des gens sur le vieillissement.

Lecture complémentaire : Maison des Babayagas - Wikipedia

"Comment se fait-elle appeler? Grand-mère, grand-maman, mamie, mémé... Peu importe, c'est toujours un mot de tendresse" -  Jean Gastaldi

BONNE FÊTE À TOUTES LES GRANDS-MÈRES !

image : istockphoto.com

image : istockphoto.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article