Comment l'amour peut-il devenir de la haine ?

Publié le par Sophie

image : Pixabay.com

image : Pixabay.com

Je me suis toujours demandé comment on pouvait en venir à détester la personne qu'on avait follement aimée ? De même, comment celle-ci pouvait nous faire les pires crasses au moment de la séparation (insultes, coups, menaces, chantages, harcèlement, calomnies) alors qu'il n'y a pas si longtemps encore nous étions le centre de son univers ?

Si j'ai commencé à m'intéresser à la psycho il y a un moment déjà, c'était pour essayer de comprendre la complexité de l'âme humaine, le fonctionnement et les mécanismes de l'esprit, les troubles et les dysfonctionnements dont il pouvait être affecté et après plusieurs années, force est de constater que je n'en sais pas beaucoup plus qu'au départ, que le domaine est tellement vaste qu'une vie entière ne suffirait pas pour l'étudier et que je reste là avec mes doutes et mes interrogations.

Se rencontrer, partager de bons moments, avoir des intérêts en commun, s'aimer, faire des projets, se marier, construire quelque chose ensemble, grandir, rêver, s'épanouir... Tout commence comme dans un rêve mais la vie étant ce qu'elle est, les années passant, la routine s'installant, l'ennui s'insinuant dans les moindres recoins, la situation peut évoluer, quelquefois sans que l'on s'en aperçoive et glisser vers un naufrage certain, au point de ne plus savoir ce qui avait bien pu nous réunir à l'origine.

Tout le monde sait bien que vivre ensemble n'est pas quelque chose qui va de soi, cela demande des efforts quotidiens venant des deux parties, des concessions et beaucoup de discussions à cœur ouvert. À défaut, les frustrations s'installent, la colère, les affects négatifs et l'agressivité prennent le dessus. À cause de l'accumulation de toute cette tension, les conflits se multiplient et chaque incident relance le combat, encore et encore sans jamais voir le bout du tunnel... Où sont passés les petits papillons dans le ventre du début ? Les étincelles dans les yeux quant on parlait de sa moitié ? Où est passée la force de l'amour qui nous permettait de surmonter toutes les épreuves ensemble ?

J'ai eu l'occasion de voir dans mon entourage de multiples couples se séparer, divorcer et chacun partir vers d'autres horizons. Peu, hélas, se sont séparés en restant en bons termes et j'ai pu assister aux pires horreurs, des crasses juste inimaginables... et quelque soit la manière dont la rupture a été vécue, il reste toujours une fêlure quelque part, un sentiment d'échec et la tristesse qui l'accompagne. Vient ensuite le difficile moment de la reconstruction pour trouver de nouveaux buts, de nouveaux repères... Personne ne demande que ce travail se fasse tout seul, toute aide professionnelle est la bienvenue. Il ne faut surtout pas hésiter à consulter !

Petite précision importante : ce n'est pas parce que je me suis penchée sur la question que mon couple va mal ou que l'ambiance est tendue à la maison - pas du tout, tout va bien, je vous rassure - c'est juste une question qui me turlupinait parmi tant d'autres...

Et vous, qu'en pensez-vous ? Avez-vous déjà songé à la question ? N'hésitez pas à laisser vos commentaires.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Pas simple du tout en effet. Un sujet si vaste qu'il est impossible de trouver la réponse au pourquoi et au comment !!!<br /> Je suis divorcée et remariée et je dois dire que rien n'a été simple au moment du divorce, la rupture a été définitive et plus encore car il a laissé tombé sa fille.<br /> On s'en remet avec beaucoup de patience si on tombe sur quelqu'un de bien plus tard comme ce fut mon cas. <br /> Aujourd'hui les jeunes ne se posent plus la question vu le nombre de séparations et les familles mono parentales que l'on rencontre...
Répondre
S
C'est vrai qu'on se pose moins de questions aujourd'hui mais la souffrance est la même... Bisous