Psychologie sociale : morceaux choisis - LA RUMEUR

Publié le par Sophie

lecture complémentaire : "La rumeur d'Orléans" d''Edgar Morin

lecture complémentaire : "La rumeur d'Orléans" d''Edgar Morin

Aujourd'hui, je vous invite à découvrir le devoir sur le thème de la RUMEUR... Définition sous l'angle psychologique. Comment naît-elle ? Comment perdure t-elle ? Pourquoi ? Autant de questions auxquelles il est bon de réfléchir de temps à autre.

"En 1965, Allport a défini la rumeur comme une « affirmation générale que l'on présente comme vraie, sans qu'il y ait de données concrètes permettant de vérifier son exactitude ». Ce phénomène de transmission large d'une histoire à prétention de vérité se fait à travers tout moyen de communication sous forme de fausses informations, préjugés, manœuvres de désinformation, propagande, canular, théorie du complot, légende urbaine…

Le concept voit son origine dans les recherches de psychologie judiciaire réalisées dès 1902 par L. William Stern et poursuivies par Allport en 1945. Gordon Allport et Leo Postman publieront d'ailleurs , en 1947, un ouvrage de référence en la matière intitulé « The psychology of rumor ». Dans cet ouvrage, Allport et Postman se sont intéressés surtout à l'altération du message comme élément de base pour la naissance d'une rumeur. Ainsi, Les bases psychologiques de la rumeur impliquent un processus de réduction-simplification du message, un processus d'accentuation (les gens retiennent certains détails et en rajoutent même pour renforcer l'impact de la rumeur) ainsi qu'un processus d'assimilation (les personnes s'approprient le message selon leurs croyances, valeurs, émotions et le message s'en trouve déformé). D'autres éminents psychologues et sociologues ont étudié le phénomène de la rumeur et ont réalisé diverses recherches expérimentales ou sur le terrain : par exemple, les travaux de Dodd (1953) ont dégagé l'importance de l'allure de diffusion dans la propagation des rumeurs ; Léon Festinger s'est intéressé à la rumeur également, la rapprochant de la notion de « dissonance cognitive ». En effet, pour Festinger et ses collaborateurs, la naissance de la rumeur est un moyen de diminuer ou supprimer l'inconfort ressenti dans le cas d'une dissonance cognitive ou incompatibilité entre croyance personnelle et situation effective. Les personnes cherchent d'abord à éviter de s'exposer à une source d'information qui risquerait d'augmenter la dissonance et si cela n'est pas suffisant, créent ou font suivre une information erronée en consonance avec leur état interne. En outre, Edgar Morin a publié, en 1969, un ouvrage intitulé « La rumeur d'Orléans » reconnue comme un cas d'école par sa durée, son extension et les dégâts occasionnés. Cette rumeur laissait entendre que les cabines d'essayage de plusieurs magasins de vêtements d'Orléans servaient de pièges pour des femmes qui étaient enlevées et livrées à un réseau de prostitution (traite des blanches).

Ces histoires et de nombreuses autres légendes urbaines du même genre ont toujours existé et continuent à exister épisodiquement sans réel fondement. En 1987, Kapferer a axé ses recherches sur la question de savoir pourquoi nous transmettons les rumeurs. Les conclusions indiquent que la rumeur repose sur un besoin profond d'adhérer à des croyances qui stigmatisent certaines catégories d'individus, les rendant responsables des problèmes de la société. La rumeur offre une solution simplifiée et rassurante à l'anxiété latente des individus, à leur incertitude devant les situations difficiles, la peur du changement ou de ce qui est différent. Elle permet également d'évacuer leur agressivité, hostilité sur des catégories particulières d'individus devenus les boucs-émissaires de la rumeur. Vu sous cet angle, il semble évident que les rumeurs remplissent un rôle psychosocial indéniable et, même si certaines histoires nous semblent grotesques, énormes, invraisemblables, elles ne cesseront, néanmoins, d'exister dans l'avenir."
 

Pour aller encore plus loin sur ce sujet, voici les livres qui m'avaient été conseillés :

- "La rumeur d'Orléans" d'Edgar Morin (Excellent !!)

- "Elle court, elle court la rumeur" de J Gritti, 1978

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article