"La ronronthérapie", un mystère qui nous veut du bien !

Publié le par Sophie

photo CC0 - Unsplash.com

photo CC0 - Unsplash.com

Agissant comme un antidépresseur, le ronronnement du chat serait bénéfique pour les personnes souffrant des pathologies de notre temps (stress, hypertension, déprime, troubles cardiovasculaires...).

Le chat est le symbole de l’harmonie par excellence. Le fait d'avoir un chat à la maison apaise et fait du bien. Pour preuve, c'est l'animal préféré des français avec plus de 9 millions de chats en France. Des études ont démontré qu'il y avait une trentaine de facteurs neurobiologiques qui influenceraient positivement l'organisme humain en présence d'un chat !

La plus grande force du félin reste son ronronnement que des médecins utilisent à des fins psychologiques pour leurs patients. On appelle cette méthode "la ronronthérapie", une méthode féline de relaxation menée par l’association Animal Voice.

La plupart des félins ronronne dès leur plus jeune âge et, bizarrement, on n'en connaît pas bien le mécanisme. On pense aujourd’hui que le ronronnement serait le résultat de mouvements sanguins dans la veine cave provoquant des vibrations dans tout le corps, jusque dans les cavités crâniennes du sinus. Pour les séances de ronronthérapie, les chats Persan et les Exotic Shorthair sont souvent utilisés en raison de leur nez écrasé qui provoquerait un ronronnement plus puissant et donc plus efficace sur les symptômes du malade.

En analysant le ronronnement du chat, on voit apparaître principalement des sons très graves qui provoquent des émotions chez l’auditeur avec une action directe sur l’organisme humain. Ainsi, quand votre chat vient se frotter contre vous en ronronnant, avec une attitude de "laisser aller", les soucis n'existent plus !

Tout se passe comme si le souvenir/émotion déclenché par l'écoute du ronron, entrainait la production de sérotonine (hormone du bonheur) avec pour effet un état de relaxation et de sérénité immédiats. Ainsi, les chats en ronronnant, nous permettraient de diminuer notre stress, de réguler notre tension artérielle et boosteraient nos défenses immunitaires, le ronronnement ayant des effets positifs sur la nervosité, l'agressivité, la dépression, l'insomnie mais aussi sur les inflammations et les douleurs.

De nombreux services hospitaliers n’hésitent pas à recourir aux chats pour faire baisser le stress des malades et les aider à retrouver le moral. Des médecins orthopédistes ont utilisé l'action de ces fréquences pour consolider des fractures ou pour soigner des arthroses persistantes et ont pu constater une accélération du processus de cicatrisation. D'où l'hypothjèse que le ronronnement aurait une véritable action thérapeutique !

Convaincus des bienfaits de la ronronthérapie, les japonais ont ouvert à Tokyo des "bars à chats", espaces où les visiteurs viennent se détendre autour d’un thé, au milieu des chats en liberté. Toujours au Japon, il faut savoir que vous pouvez emmener votre compagnon à quatre pattes au bureau, histoire de rester zen et plus productif toute la journée.

Pour tester : "La ronronthérapie : ces chats qui nous guérissent", un livre de Véronique Aïache + 1CD audio vendu 16.23€ sur Amazon.com.

Source : scribium.com

"La ronronthérapie", un mystère qui nous veut du bien !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article